The Last Cowboy : chroniques d’une compétition de haut niveau

The Last Cowboy : chroniques d’une compétition de haut niveau

Non, il ne s’agit ni d’un jeu-vidéo, ni d’un film, mais bel et bien d’une série documentaire.

The Last Cowboy retrace le parcours de huit cavaliers et cavalières qui s’affrontent sur le circuit américain de compétitions de Reining. Tous, n’ont en tête qu’un seul et même objectif : gagner, et se rendre à Las Vegas pour l’évènement historique dans le sport du Reining, le « Run for a Million », qui, comme son nom l’indique, verra le gagnant empocher la modique somme d’un million de dollars.

C’est ainsi Paramount Network qui diffuse la série, avec aux commandes Taylor Sheridan, le co-créateur de la série à succès Yellowstone (j’en parlerais très bientôt, de Yellowstone d’ailleurs). Ce dernier, plein d’espoir, s’exprime ainsi sur la série : «  avec The Last Cowboy et Run for a Million, nous montrons ces hommes et femmes, et leur dévouement au sport du reining, sur petit écran. Nous offrons une découverte du monde des cowboys que nous espérons que les téléspectateurs apprécieront. »

Une petite présentation de ces huits cavaliers de haut niveau s’impose:

  • Casey Deary (Weatherford, TX) – Natif du Texas, Deary a gagné le très convoité National Reining Horse Association Futurity en 2012 et 2015. Il s’est qualifié de nombreuses fois lors de compétitions majeures de reining, et fut le Champion du NRHA Derby en 2017. Cette saison de concours sera la première sans sa protégée, Abby Lengel, seule compétitrice femme dans la série. Deary a gagné plus de 1.7 million de gains NRHA dans sa vie.

 

  • Andre Fappani (Scottsdale, AZ) –Né et élevé en Italie, Fappani a suivi son rêve, celui de devenir l’un des meilleurs entraineurs de reining de tous les temps. Pour lui, la compétition, c’est une affaire de famille – sa femme, Tish, est aussi championne de reining, et son fils de 14 ans, Luca, s’est récemment engagé dans le sport. Fappani se classe deuxième, au rang des cavaliers de la NRHA, ayant gagné approximativement les 5.5 millions de dollars!

 

  • Abby Lengel (Gainesville, TX) –Seule femme dans cette compétition, Lengel s’est récemment lancée en tant qu’entraineur indépendante professionnelle après cinq ans en tant qu’assistante chez Casey Deary. Native de l’Est du Colorado, elle gère son propre business dans un ranch où le personnel est uniquement féminin. Elle fut nommée NRHA’s Professional Horsewoman of the Year en 2018.

 

  • Tom McCutcheon (Aubrey, TX) –McCutcheon est un million-dollar rider (cavalier dont les gains excèdent un million de dollars, si peu vraiment), et médaillé d’or des Jeux Équestres Mondiaux. Il a gagné près de 1.8 millions de dollars en gains NRHA. Son beau-père est Tim McQuay, une légende du reining et est inscrit au NRHA Hall of Fame (le panthéon de la NRHA). Il est aussi, le père de Cade McCutcheon, 18 ans, qui vient juste d’obtenir sa carte professionnelle.

 

  • Cade McCutcheon (Aubrey, TX) –Cade est le plus jeune cavalier ayant jamais été désigné pour concourir sous les couleurs de l’équipe américaine pour les Jeux Équestres Mondiaux. Le fils des cavaliers renommés Tom et Mandy McCutcheon, Cade, suit de très près leurs pas, démarrant sa carrière professionnelle d’entraineur, dès le lycée terminé.

 

  • Matt Mills (Scottsdale, AZ) –Natif du Sud de la Californie, Mills a remporté la médaille d’or aux Jeux Equestres Mondiaux et est constamment classé parmi la liste des vingts premiers cavaliers professionnels de la NRHA. Il a gagné de nombreux titres, dont celui de NRHA Intermediate Open Futurity Reserve Champion, ainsi que de nombreux titres au National Reining Breeders Classic (NRBC).

 

  • Craig Schmersal (Scottsdale, AZ) –Schmersal est classé professionnellement parmi les 3 premiers, avec un peu plus de 4 millions de dollars gagnés au cours de sa vie. En 2017, il gagne le “NRHA Level 4 Open Futurity” ainsi que le “National Reining Breeders Level 4 Open Derby Classic.” Il a été membre de l’équipe américaine aux Jeux Équestres Mondiaux au Kentucky, gagnant à la fois la médaille d’or par équipe et la médaille d’argent en individuel. Il est aussi médaillé d’or des the World Reigning Masters.

 

  • Jason Vanlandingham (Whitesboro, TX) – Vanlandingham commença sa carrière d’entraineur professionnel en été 1998. Il a accumulé plusieurs titres aux NRHA Futurity et Derby, et a des gains approximant les 1.7 millions de dollars.

 

On suit ainsi ces huit cavaliers professionnels durant six épisodes, d’environ 40 minutes chacun. Les épisodes ne sont pas sous titrés en français, il peut être parfois délicat de comprendre le terrible accent de certains cavaliers lorsque l’on n’est pas très habitué à un accent texan par exemple ! Globalement, la série est très bien ficelée, le documentaire est très agréable à regarder. L’on nous offre des images très belles et qui glorifient le sport ; mais pas au détriment de l’animal.

Vous pouvez retrouver les épisodes de The Last Cowboy, gratuitement, en ligne, et sur facebook, juste ici.

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.