Les principales disciplines de l’équitation western

Les principales disciplines de l’équitation western

Les disciplines de l’équitation western sont vastes ; autant que les plaines de l’Ouest d’où elle tire ses racines.

Il en existe de très nombreuses ; je n’ai fait qu’une sélection de celles que l’on retrouve le plus souvent en France. Elles se pratiquent avec la tenue de rênes à deux mains pour les jeunes chevaux, et à une main pour les chevaux plus âgés et les catégories amateurs.

Elles se décomposent selon 4 catégories.

La performance

équitation western : showmanship
Showmanship

 

Disciplines le plus souvent les plus accessibles à tout niveaux, elles demandent souvent un peu de technique, mais une progression rapide.

Le trail est l’une d’entre elles : il s’agit ni plus ni moins qu’un parcours d’obstacles (pas de saut), cependant, à franchir selon un “pattern” (il s’agit du parcours à suivre, détaillé sur une feuille anotée). Portail, barres au sol, trot, pas, galop, arrêts, pivots sur les antérieurs ou postérieurs, pont etc. Ces obstacles représentent ce que le cowboy et sa monture peuvent avoir à franchir et à faire face dans la nature. L’épreuve n’est pas chronométrée, et chacun prends son temps. En compétition, seuls trois obstacles sont obligatoires : l’ouverture et la fermeture du portail, le reculer dans des barres disposées parallèlement, et le franchissement de 4 barres au sol. Si le cheval touche une barre, des points sont perdus.

Le showmanship est une épreuve qui se pratique à pied. Il s’agit de présenter son cheval, au pas, au trot, sur un pattern varié. C’est souvent là ou il faut que son cheval soit le plus beau !

Le horsemanship est une similitude avec le showmanship. L’épreuve est à cheval cette fois-ci, et le cavalier est jugé sur sa position, ses aides doivent être les moins voyantes possibles. Il faut que l’on en vienne à croire que le cheval effectue le pattern seul.

Le western pleasure est une reprise de dressage à plusieurs cavaliers. Tous sont sur la piste, et attendent les instructions du juge qui est placé au milieu. Pas, jog (petit trot rassemblé), trot, trot allongé, petit galop, galop. Les cavaliers et les chevaux sont jugés sur le respect de l’allure, la précision des aides. Le cavalier doit se faire le moins présent possible.

 

équitation western : trail
Trail

 

La vitesse

A l’époque, ces épreuves étaient présentes dans les rodéos. Elles sont impressionnantes, et démontrent une grande maniabilité du cheval.

Le barrel racing (ou la course de tonneaux) est une épreuve chronométrée. Il faut, en un minimum de temps, d’effectuer un trèfle autour de trois tonneaux, sans les faire tomber. Cela exige du cheval une maniabilité importante, une souplesse remarquable. En rodéo, c’était l’une des seules épreuves réservées et surtout ou pouvaient participer les femmes!

Le pole bending est un slalom chronométré à effectuer le plus rapidement possible, sans toucher ou faire tomber les plots. Le cheval change pied sur chaque courbe, c’est là la difficulté de cette épreuve!

 

équitation western : barrel racing
Épreuves de vitesse

 

Le bétail

L’essence même du western, le travail des cow-boys. Il existe une très grande variété d’épreuves avec des vaches. Parfois en équipe, de deux ou trois cavaliers, parfois en individuel, ces épreuves nécessitent au cheval un “cow sense“. Le “sens des vaches”. Le cheval du western se caractérise parfois par un sens de tri du bétail, profondément ancré dans les gênes de ces lignées.

Seule l’épreuve de Ranch Sorting est reconnue par la Fédération française d’équitation. L’épreuve s’apparente à un jeu, ou l’un des cavaliers garde une porte, tandis que l’autre, doit chercher une vache numérotée parmi un troupeau. Ce cavalier doit la faire passer à travers la porte, pour ensuite en chercher une autre, le tout, dans l’ordre croissant des numéros des vaches! Et, pour ajouter un peu de difficulté, il faut le faire dans un minimum de temps.

J’énoncerais les autres disciplines de bétail plus en détail dans d’autres billets, mais voici un panel de ce que l’on peut trouver : cutting, 3 man 2 gates, working cow, team penning, cattle drive… toutes incluent des vaches et des chevaux.

 

équitation western : discipline de bétail
Épreuves de bétail

 

Le dressage

Le reining. L’épreuve phare et la plus connue, c’est aussi la seule reconnue par la FEI et donc représentée aux Jeux Equestres Mondiaux. Le reining, c’est une épreuve de dressage. Un combiné de tout ce que le cheval de ranch sait faire. Semblable au dressage en classique, le cavalier a un pattern a effectuer, tiré au sort parmi 10 fiches. On doit ainsi, réaliser une série de manœuvres assez impressionnantes. Les patterns diffèrent, mais tous comportent au moins, des cercles au galop allongé, des cercles au galop rassemblé, des pivots (appelés “spin” puisque le cheval tournoie sur ses postérieurs), un reculer, des “roll-backs” ou demi-tours, et, enfin, des slides (un arrêt glissé sur les postérieurs).

 

équitation western : le Reining
Reining, cheval en plein “slide”

 

Enfin, il existe d’autres disciplines dans l’équitation western, celles listées ci-dessus sont reconnues par la Fédération Française d’équitation. Certaines disciplines ont leur propres fédérations, et organisent régulièrement des concours. Il serait trop long de toutes les décrire dans cet article, il n’est donc pas exclu qu’elles soient l’objet de futurs billets!

Ceci n’est qu’un bref aperçu des disciplines de l’équitation western.

Vous trouverez ce-dessous, quelques articles du blog traitant plus en profondeur et en détails les différentes disciplines de l’équitation western :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.