Le Reining : la quintessence de l’équitation western

Le Reining : la quintessence de l’équitation western

Impossible de parler d’équitation western sans parler de Reining. Où l’on allie maîtrise, précision et showtime.

Seule compétition reconnue par la Fédération Équestre Internationale, il s’agit avant tout, d’une discipline de dressage. Elle est la plus connue, et l’une des plus impressionnantes, avec ses manœuvres et ses spectateurs qui sifflent et qui crient. 

Décryptons tout ça, voulez-vous?

qu’es-ce que le Reining?

Comme toutes les disciplines de l’équitation western, le Reining trouve ses racines dans le travail du bétail. La base requérait un cheval vif, attentif et capable de réagir en une seconde et de retourner au calme tout aussi rapidement. Les manœuvres mises en lumière dans le Reining découlent donc directement de ce travail exigeant.

On pourrait ainsi traduire “Reining” comme “entre les rênes”. Le cheval est libre de mouvement avec sa tête, puisque les rênes ne sont pas tendues.

C’est une épreuve de dressage, l’une des plus exigeantes. Il y a en tout 13 patterns différents, avec à chaque fois 7 à 8 manœuvre à effectuer. Tous les participants sont jugés sur le même pattern, et ce, dès leur entrée dans la carrière. Ils doivent descendre de cheval à la fin, et présenter le mors aux juges.

Spins

Manœuvres de maître

Le pattern est composé de plusieurs manœuvres, et toutes doivent être effectuées avec le plus de précision. Le cheval doit se laisser guider par son cavalier, et ce dernier doit garder le contrôle de sa monture.

Ainsi, dans chaque pattern, on retrouve les mêmes manœuvres, toutefois pas dans le même ordre.

  • Le spin est un pivot sur le postérieur interne, à grande vitesse. Bien souvent impressionnant, il donne l’impression que le cheval devient une toupie. Le cavalier doit effectuer les spins, et s’arrêter parfaitement droit lorsqu’il termine ceux-ci.
  • Les cercles permettent de voir l’allure du cheval, mais surtout le contrôle que le cavalier exerce sur son compagnon. La trajectoire doit être celle d’un cercle parfait. Ils sont réalisés autant à main droite qu’à main gauche. 2 cercles à vitesse élevée, et un au galop plus lent. Plus la différence est grande entre les allures, plus le contrôle est marqué.
  • Le changement de pied s’effectue au galop, précisément au milieu de la carrière, soit en X, en réalisant un huit de chiffre.
  • Le sliding stop est un arrêt glissé sur les postérieurs. Les antérieurs eux, “marchent”. Avant de stopper, le cheval doit faire ce que l’on appelle une “montée au stop”, c’est à dire qu’il accélère le galop avant de rentrer dans son slide.
  • Le rollback est toujours effectué après un sliding stop. C’est tout simplement un demi-tour sur les postérieurs à 180° pour repartir au galop et faire une autre montée au stop de l’autre côté.
  • Le reculé doit toujours être de minimum 3 mètres, et surtout, en ligne droite !

Changement de pied

Et le juge ?

Le Juge (ou les Juges selon les compétitions, exemple aux JEM ils sont 5), se place sur le bord de la carrière, assis au milieu du plus grand côté.

En Reining, une initiative venant du cheval est pénalisée. Le cavalier doit contrôler du début à la fin son cheval. Le bon cheval de Reining est jugé sur sa souplesse, sa fluidité, sa rapidité et sa finesse d’exécutions des différentes manœuvres, et il est possible de gagner des bons points si le cheval respecte tout ceci. Toute erreur de parcours est pénalisée.

Je ne vais pas entrer dans les détails un peu fastidieux de la notation, toutefois, voici quelques pistes :

 Chaque manœuvre est notée individuellement. On considère qu’un score de 70 est correct. 

C’est une discipline qu’on rapproche souvent au dressage de l’équitation classique (il existe des reprises libres en Reining aussi), de par sa demande d’exigence en terme de précision, de fluidité, et surtout, de contrôle.

Dans une arène de compétition western, le public est plus qu’autorisé à encourager les concurrents. Nul silence ne règne ; les sifflements et les “yeeaaah” sont monnaies courantes et très appréciés des compétiteurs.

Pour en savoir plus sur le Reining :

– Association Française du Quarter Horse

National Reining Horse Association of France

 

NB: toutes les photos sont exclusivement prises par FFE/PSV pendant les Jeux Equestres Mondiaux. Tous les copyrights leur sont dus. 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.