Genèse d’un logo équestre : le Golden Meadow Ranch

Genèse d’un logo équestre : le Golden Meadow Ranch

Un logo, ce n’est pas qu’un dessin, c’est une histoire.

Étrangement délicat que de raconter une histoire par le biais d’un dessin ; on a entre les mains le futur représentant d’une entreprise, de ses valeurs, de ce qu’elle montre au Monde.

Et pourtant si fascinant que de relever pareil défi.

Je vous emmène dans le Monde du Golden Meadow Ranch.

Nommer son projet.

Mélanie Moussy est enseignante d’équitation western, entraineur, d’une justesse extrême dans ses débourrages. Plusieurs années d’expérience en bagage, et une passion dédiée au Cheval, cœur et âme. Et c’est son univers, auquel on a voulu donner vie.

Et cela passe par des brouillons, d’abord en reprenant son éponyme puis, lassée de le voir ainsi depuis des années, vient l’évidence d’une quête d’un nom qui saura lui faire honneur.

C’est plusieurs jours à creuser, en français, en anglais – parce que, n’oublions pas, l’équitation western reste originaire du pays des cow-boys -, dans le fond des écuries, assises à même le sol, et ayant pour auditoire ces fameux Chevaux, que nous trouvions finalement, la perle rare.

Le Golden Meadow Ranch, le Ranch de la Prairie Dorée, où paissent paisiblement les êtres enfantés par Poséidon, aux côtés des chevaux célestes de Zeus.

Créer le logo.

Ici commence le périple du graphiste, où se mêlent et démêlent idées et inspirations, pour offrir à ce nom, une digne représentation.

C’est une idée de départ, ce logo en rond, que je voyais comme l’esquisse d’un timbre vintage, mais qui colle parfaitement à l’idée d’un ranch américain. Alors, oui, le nom n’était pas encore le bon, mais soyez patients, j’y viens.

esquisse du logo
Esquisses (mon carnet a souffert oui)

Je lâche alors les crayons et le papier, trouvant mes marques dans le numérique, et, armé d’une tablette graphique, le réel travail commence. Jusqu’ici, c’était brouillons et esquisses, sans peu de convictions, juste pour trouver la bonne forme et les bonnes typographies. Un ensemble gribouillis pour dépoussiérer les bases d’un logo qui en dira long sur son propriétaire.

Et c’est la phase que je préfère, la touche délicate du crayon de la tablette, tandis que j’affine. Et c’est par l’écriture que je commence, par cette typographie où l’on sent presque l’air du Far-West souffler sur nos visages.

Au fur et à mesure des jours et du temps, le logo prend forme, et enfin on arrive sur un premier rendu.

logo premier jet

Ce rendu n’est pas définitif, il a besoin encore d’être affiné, il n’a pas ce “quelque chose” que l’on recherche. Et puis on en parle, discute, débat, mais ça ne prend pas longtemps, car si, au début, Mélanie ne savait pas quel logo elle voulait, désormais, c’est chose oubliée.

J’ajoute les derniers détails, comme un orfèvre taillerais sa pierre précieuse et viendrais la poser délicatement dans son écrin, le graphiste, prend soin de ne laisser aucun détail lui échapper.

Et l’on obtient alors, l’aboutissement d’un mois de travail, pour offrir la meilleure visibilité qui soit.

la pièce d’orfèvre

logo fini

Et, enfin, le logo terminé. Le cheval, ainsi, que vous voyez, n’en est pas un lambda. Il s’agit de son cheval de Cœur, Chispin, dessiné spécialement pour ce logo.

Un logo, c’est une histoire, écrivais-je un peu plus haut… que vous inspire-t-il?

Et, lorsque l’on allie logo et photos, voici que la Magie opère :

flyer golden meadow ranch

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.